Les grands thèmes de la liste « Vallorcine, demain ».

ccf1001200800000.jpg vallorcinedemain12.jpgccf1001200800002.jpg ccf1001200800003.jpg ccf1001200800004.jpg ccf1001200800005.jpg ccf1001200800006.jpg ccf1001200800007.jpg ccf1001200800008.jpg ccf1001200800009.jpg ccf1001200800010.jpg ccf1001200800011.jpg ccf1001200800012.jpg

Le second tour des élections municipales.

« VALLORCINE , DEMAIN »  

Chères électrices, chers électeurs. 

Nous vous remercions pour votre participation et votre soutien lors du premier tour. 

Nous nous montrerons dignes de votre confiance et nous ferons tout pour répondre à vos attentes. Toutefois, il est nécessaire de soutenir la candidature de Sonia Deschamps pour compléter notre équipe et conserver toute sa cohésion. 

Nous vous invitons à vous exprimer massivement en sa faveur lors du deuxième tour. Cette action est essentielle et indispensable pour que nous puissions mener à bien notre programme. Ces cinq derniers mois de travail collectif nous ont convaincus que chaque élément de notre groupe est indissociable. 

Les dernières manipulations de Patrick Ancey.

Pour les élections municipales du 9 mars 2008, la liste « Vallorcine, avenir et tradition » menée par le maire sortant Patrick ANCEY a diffusé par voie postale, à tous les votants de Vallorcine une information relative à une prochaine réunion publique en ces termes:

« Autant de sujets que nous débattrons avec vous lors d’une réunion publique à laquelle vous êtes cordialement invités le jeudi 6 mars à 18h en mairie, en présence de Michel CHARLET, notre conseiller général. »

Nous voulons vous informer que Michel CHARLET avec qui nous avons pris contact aujourd’hui, n’était pas au courant de l’organisation par Patrick Ancey de cette réunion.

Michel CHARLET informe que cette réunion du 6 mars 2008 à 18h00 est exclusivement « Conseil Général ».

Si Patrick Ancey invite la population, Michel CHARLET nous incite à faire de même et de venir à cette même réunion pour équilibrer la discussion.

Nous tenons à porter à votre connaissance les termes exacts employés par Michel CHARLET: « En ce qui me concerne, je ne me permettrai pas de cantonner une liste. C’est aux Vallorcins de faire le choix. »

En conséquence, nous sommes confrontés à une manipulation du maire sortant qui cherche, comme d’habitude, à mettre en avant ses relations. A croire qu’il n’a pas d’autres possibilités, pas d’autres arguments pour remporter les élections!

Nous condamnons ces manipulations de l’électorat et dénonçons vigoureusement l’utilisation de ces pratiques douteuses qui entachent le bon déroulement de la démocratie locale.

Nous voulons une campagne digne qui respecte les habitants de notre village, une campagne loyale, une campagne basée sur le respect de chacun.

La liste « Vallorcine, demain ».

 

 

Se présentent à vos suffrages.

214.jpg

Au premier rang:

Joëlle DUNAND (Le Mollaret, vendeuse en retraite)

Dominique ANCEY (Le Mollard, infirmière anesthésiste en retraite)

Au second rang:

Hubert ANCEY (Le Siseray, mécanicien)

Michel ZANNONI (Le plan Droit, gendarme et gardien de refuge en retraite)

Gonny OUANG (Le Plan, agent d’accueil)

Sonia DESCHAMPS (Le Siseray, artisan bâtiment)

Lionel BERGUERAND (Le Plan Envers, employé à la COmpagnie du Mont-Blanc)

Au dernier rang:

Claude PICCOT (Le Morzay, négociant)

Gérard BURNET (Le Couteray, électricien au Montenvers, conducteur de train)

Christophe CHAMBOST (Le Siseray, chef de cuisine)

André DEVILLAZ (La Villaz, ouvrier forestier)

 

Le programme.

Le programme. doc

VALLORCINE, DEMAIN.

Préservons notre originalité pour choisir notre avenir

Avec la décentralisation, les communes voient leurs responsabilités s’accroître. Ce transfert de compétences de l’Etat à des collectivités territoriales permet aujourd’hui de traiter la diversité des situations locales afin d’y apporter des situations adaptées. Les communes bénéficient alors d’une certaine autonomie de décision et établissent leur propre budget sous la surveillance d’une autorité de tutelle. Ces lois marquent la volonté politique d’opérer une redistribution des pouvoirs entre l’Etat et les collectivités locales avec comme objectif une meilleure efficacité de l’action publique et le développement d’une démocratie de proximité. Des réponses plus concrètes sont donc apportées. Vallorcine ne fait pas exception à cette règle. L’élection d’une équipe municipale est donc déterminante pour le bon fonctionnement de la commune. Nous devons tous être actifs dans la vie de notre village, nous devons tous, selon nos possibilités, nous impliquer pour améliorer ou préserver notre cadre de vie. Plus que jamais, et au-delà du devoir civique qu’elles représentent, ces élections municipales vous concernent. Nous vous proposons une équipe composée de onze membres qui acceptent de s’engager, de consacrer de leur temps, de leur énergie au développement de notre village. La caractéristique de cette liste est de rassembler des hommes et des femmes de conditions, d’horizons, de compétences et de vécus différents. Cette diversité est une force. Cette équipe se prépare depuis novembre et réfléchit à un programme d’actions destiné à répondre aux préoccupations des Vallorcins. Des projets ont été exposés, discutés. Aujourd’hui, ensemble, nous vous les proposons. Avant d’aborder ces différents points, nous tenons à rendre hommage au travail fourni par les différentes municipalités qui ont fait de Vallorcine ce que notre village est aujourd’hui. D’importants projets ont été réalisés (la piste forestière, la création de l’AFP, la ferme-auberge, l’école, la télécabine) d’autres sont en cours de réalisation. Nous les gérerons avec bon sens et pragmatisme dans l’intérêt de tous. Nous voulons être irréprochables, justes et équitables dans la gestion du village en favorisant la concertation. Nous vous informerons dans un souci de clarté et pour que vous nous donniez votre avis. Nous serons à votre écoute pour prendre les décisions importantes qui engageront l’avenir de notre vallée. Nous vous demandons votre confiance pour que tous ensemble, nous réussissions à faire de Vallorcine un village agréable, chaleureux, dynamique, orienté sur l’avenir mais attaché à son passé et à ses traditions. Il est important que Vallorcine conserve ses spécificités, son originalité.

1) Mise en place d’une gestion participative.

Ø Conseils de hameaux.

Nous voulons vous impliquer dans la vie de notre village. Pour parvenir à cet objectif, nous envisageons de créer des Conseils de Hameaux. Ces derniers devront être composés de représentants englobant toutes les générations. Il s’agira de recenser les préoccupations, les suggestions, les améliorations potentielles, les projets, les propositions afin d’établir un cahier des charges et engager des discussions avec le conseil municipal sur tous les aspects de la vie en collectivité. Notre objectif est de vous écouter et de vous proposer les solutions les plus adaptées. La création des conseils de hameaux répond à une volonté de l’équipe municipale de stimuler l’intervention citoyenne.

Ø Conseil des jeunes.

Le projet européen « Alpes Walser » a donné la possibilité à quatre jeunes vallorcins entre 15 et 30 ans, de participer à un concours sur le développement de Vallorcine. Leur travail est remarquable. Notre rôle est de prendre en compte leurs idées, leurs souhaits, leurs propositions et de les traduire en actes, en réalisations. Nous travaillerons donc avec ces jeunes et tous les autres pour construire un village conforme à leurs attentes.

2) La distribution de l’eau & l’assainissement à Vallorcine.

Ø La gestion de l’eau à Vallorcine.

Avant la fin 2008, nous nous engageons à réaliser un plan communal de distribution d’eau potable et d’incendie en accord avec les Associations Syndicales Autorisées de Propriétaires et en tenant compte des travaux déjà effectués. Il faut en finir avec cette crise. Nous voulons que les sources de Vallorcine vivent, que le travail effectué depuis la création des ASA soit reconnu, respecté et pérennisé. La mise en place de conventions de superposition doit permettre légalement d’octroyer à la commune certaines parties de réseaux des ASA. L’utilisation de sources dépourvues d’Arsenic sera privilégiée. Le respect des normes est bien sûr primordial et il faudra adapter, moderniser notre distribution d’eau tout en restant propriétaires de nos réseaux.

Ø Raccordement aux égouts.

La loi impose que chaque habitation soit raccordée aux égouts. Notre action consistera à installer des collecteurs communaux à des endroits stratégiques, au plus près des habitations afin de réduire au maximum le coût du branchement pour chaque propriétaire. Il faudrait que dans un délai de cinq ans toutes les habitations de Vallorcine soient raccordées au réseau communal.

Dans le même temps, nous pourrions envisager avec EDF d’enfouir les réseaux électriques pour éviter de creuser à plusieurs reprises les chaussées.

 

 

3) Réhabilitation, amélioration, aménagement des bâtiments communaux.

Ø Pompiers.

Le local des pompiers n’est pas adapté aux besoins actuels de ce corps. La construction rapide d’une caserne moderne et fonctionnelle figure parmi nos priorités.

Ø Mairie.

La Mairie est en cours de réfection. Nous assurerons le bon déroulement de ces travaux jusqu’à leur terme.

Ø Les refuges.

La commune est propriétaire des refuges de « Loriaz », « Pierre à Bérard » et du restaurant de la « Cascade à Bérard ». L’entretien, l’amélioration de ces bâtiments et des captages d’eau seront assurés. Nous pensons promouvoir la fréquentation touristique de ces sites et éventuellement envisager l’ouverture de « Loriaz » l’hiver.

Ø La Ruche.

A court terme ce bâtiment a besoin d’être réhabilité. Il est nécessaire de prévoir quelques aménagements techniques. A moyen terme nous envisageons la création d’une salle polyvalente.

Ø Le « Beau Séjour », la cure et l’église doivent être réhabilités et rénovés.

Ø Le domaine skiable de La Poya :

Tous les petits skieurs vallorcins vont faire leurs armes à La Poya. Ce domaine skiable appartient à notre patrimoine. Nous pensons que cette tradition doit se perpétuer. Nous nous devons d’entretenir ce site pour en maintenir l’exploitation et le rendre fonctionnel avec toutes les commodités nécessaires.

Ø Buvette des Esserts.

Au départ du télésiège de la « Tête de Balme », nous envisageons la construction d’une buvette pour accueillir les touristes été comme hiver. Sa gestion serait de préférence accordée à une personne de Vallorcine.

4) Circulation.

Un axe routier important traverse notre village avec son lot de contraintes et de risques. L’éclairage public doit en conséquence être amélioré. Pour la sécurité des piétons nous étudierons la création d’un chemin parallèle à la route et d’une piste cyclable.

Le désenclavement de notre vallée reste un problème permanent et plus particulièrement l’hiver. Il est nécessaire de mettre en place un système de renseignements efficaces (maintenance téléphonique à la mairie…) et d’assurer un service spécifique pour informer la population locale des fermetures prévues du col par SMS et par l’utilisation de la sirène. Depuis plus de 60 ans toutes les municipalités se sont battues pour améliorer la desserte de la commune en hiver. Nous continuerons les démarches auprès du Conseil Général pour obtenir l’accès sécurisé nécessaire à la vie communale.

L’implantation de plans du village à des endroits stratégiques sur lesquels nous identifierons l’emplacement des commerces, hôtels, gîtes et restaurants est un besoin qui est ressenti.

5) Développement immobilier.

Le développement de Vallorcine doit se faire au profit des vallorcins. Nous ne voulons pas que les jeunes soient obligés de fuir leur vallée pour aller s’installer à Passy, Sallanches où Magland là ou la pression immobilière est moins forte. Préserver notre cadre de vie, notre environnement et maîtriser l’expansion immobilière tels sont nos objectifs. Vallorcine doit conserver son authenticité, son caractère, ses spécificités. La commune doit décider de son rythme de développement et se préserver des programmes immobiliers qui d’une part défigureraient le paysage et d’autre part resteraient en marge de la vie du village.

6) Développement durable.

Nous proposons que notre village s’engage dans un projet d’avenir visant à obtenir le label « Notre village Terre d’avenir ». L’acquisition de ce label permet aux petites communes d’aborder le développement durable de manière concrète et adaptée. Nous devons préserver, entretenir et aménager notre cadre de vie. Le potentiel de Vallorcine est qualitativement immense. Son environnement, ses hameaux de caractère, la jonction au domaine skiable de Balme, la proximité de Chamonix, de Martigny et la présence du train sont des atouts. Nous avons conscience que l’avenir de notre vallée doit se bâtir sur la base de nouveaux critères qui concilient l’environnement, l’économie et le social.

L’AFP est l’un des acteurs qui agit concrètement sur notre environnement. Nous convoquerons ses responsables en assemblée générale avant la fin mai dans le but d’aider au développement de l’agriculture pastorale et de d’assurer une continuité dans l’effort engagé sur le recul de la forêt. La municipalité doit aider et encourager les agriculteurs à investir dans l’amélioration de leur outil de travail, en se portant garant auprès des organismes administratifs.

Une chaufferie au bois destinée au chauffage des bâtiments communaux est en projet. Nous assurerons son implantation en raison des économies d’énergie qu’une telle installation permet de réaliser et des bienfaits que cela génère sur la gestion de notre forêt et de notre environnement.

7) Développement économique.

A l’instar des communes de montagne les plus dynamiques, parier exclusivement sur l’or blanc est aujourd’hui risqué. Nous devons élargir notre offre de services, raisonner le tourisme autrement pour répondre aux nouvelles attentes des vacanciers et proposer de nouvelles animations.

Dans le même temps, nous mènerons une politique volontaire permettant de créer des emplois, de développer des infrastructures et de mettre en œuvre des initiatives de développement local en faveur des PME. Cette politique vise à favoriser la création d’emplois stables et à fixer la main d’œuvre sur Vallorcine.

Conclusion :

 

Si par le passé, Vallorcine en raison de sa situation géographique, de son isolement, est restée en marge du développement économique que l’ensemble de la vallée de Chamonix a connu, aujourd’hui, grâce aux efforts effectués, Vallorcine a devant elle un avenir prometteur.

Vallorcine, demain sera un village exemplaire au niveau environnemental car d’une part, nous veillerons à préserver notre cadre de vie, notre habitat et d’autre part, nous obtiendrons le label « Notre village terre d’avenir ».

Vallorcine, demain gardera ses enfants sur son territoire grâce à une politique économique ambitieuse et volontaire cherchant à créer de nouveaux emplois.

Vallorcine, demain engagera des actions novatrices pour diversifier notre offre touristique.

Grâce à notre détermination, à nos idées, à l’esprit d’équipe qui nous anime, nous ferons de Vallorcine un village modèle où il fera bon vivre.




Le Cabinda Libre (CGSNE) |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Michel TAMAYA 2008 Le BLOG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | servir connaux
| Saint-Avold pour vous
| Sorbonne Démocrate